À Claude II Belin, le 16 décembre 1652
Note [9]

Vital de L’Estang (né en 1588) évêque de Carcassonne depuis 1621, était mort le 28 septembre 1652. Son successeur, François de Servien (v. note [45], lettre 155), frère d’Abel, surintendant des finances, ne fut jamais confirmé par les bulles du pape, et ce fut Louis de Nogaret de La Vallette d’Épernon que Louis xiv nomma en 1655.

Guy Patin se méprenait pour l’évêché de Fréjus : Pierre Camelin, son titulaire depuis 1637, ne fut enterré que le 4 février 1654, laissant son siège à Giuseppe Zongo Ondedei (v. note [22], lettre 338).

Pierre Fenouillet (né à Annecy en 1572), nommé évêque de Montpellier en 1608, était mort le 24 novembre 1652 (Gallia Christiana).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 16 décembre 1652. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0298&cln=9

(Consulté le 08.08.2022)

Licence Creative Commons