À Claude II Belin, le 7 septembre 1654
Note [9]

« sans nul collègue ». Guy Patin servait d’expert conciliateur cherchant à ménager les intérêts des deux parties en présence : apothicaire contre client en dispute sur le règlement ou le montant d’une facture de médicaments.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 septembre 1654. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0368&cln=9

(Consulté le 03.06.2020)

Licence Creative Commons