À Charles Spon, le 15 septembre 1654
Note [9]

Phrase ajoutée dans la marge. Même si Armand-Charles de La Meilleraye a laissé le souvenir d’un dévot fanatique et fantasque, un authentique paranoïaque qui aurait bien pu faire ce que racontait ici Guy Patin, il ne commit pas une telle extravagance avant d’épouser en 1661 Hortense Mancini pour devenir duc Mazarin. Quant à Charles iv, duc de Lorraine, les Espagnols n’avaient fait que durcir son emprisonnement en le transférant à Tolède ; il ne fut libéré qu’en octobre 1655.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 15 septembre 1654. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0371&cln=9

(Consulté le 13.12.2019)

Licence Creative Commons