À Charles Spon, le 9 octobre 1654
Note [9]

V. note [23], lettre 371, pour Louis-Joseph, le fils du duc de Joyeuse, alors âgé de quatre ans, futur duc de Guise.

Le grand chambellan était le premier officier de la Chambre du roi. « Le jour du sacre, il tire la botte et déchausse le roi ; et il est assis à ses pieds lorsqu’il tient les États ou son lit de justice » (Furetière). Henri ii de Lorraine, duc de Guise, succéda au duc de Joyeuse dans cette charge honorifique, après son ralliement à la cour, une fois revenu des prisons espagnoles.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 octobre 1654. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0372&cln=9

(Consulté le 20.09.2019)

Licence Creative Commons