À Charles Spon, le 22 février 1656
Note [9]

Montglat (Mémoires, page 313) :

« Le 22e de janvier mourut aussi le prince Thomas de Savoie, oncle du duc, et grand maître de France. Le roi en prit le deuil noir parce qu’il était cousin germain de la reine sa mère, {a} qui le désira ainsi. Ce prince était homme de cœur et d’esprit, mais malheureux dans ses entreprises. Sa charge de grand maître fut donnée au prince de Conti. »


  1. Anne d’Autriche.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 février 1656. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0433&cln=9

(Consulté le 07.07.2022)

Licence Creative Commons