À Charles Spon, le 8 juin 1657
Note [9]

Guy Patin évoquait le sort des quatre enfants de Jean ii Riolan (v. note [34], lettre 207) :

  • Philippe, abbé de Flavigny en Bourgogne ;

  • Henri, l’avocat « débauché », en procès contre sa famille ;

  • Marguerite, morte en 1649, dont le veuf, Thomas de Procé, ne parvenait pas à assurer l’éducation de ses enfants ;

  • Élisabeth, qui vivait en Touraine avec un époux « assez peu avancé » (sans situation bien établie), dont son beau-père avait présagé la ruine prochaine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 juin 1657. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0484&cln=9

(Consulté le 06.07.2022)

Licence Creative Commons