À André Falconet, le 29 décembre 1660
Note [9]

« “ Ce ne sont que mots et formules ”, {a} l’intempérie opiniâtre, cause de toutes les affections goutteuses, n’est ni déracinée ni supprimée de cette façon ; on y a besoin d’autres talents que ceux de Guénault ».


  1. Horace, v. note [2], lettre 181.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 29 décembre 1660. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0660&cln=9

(Consulté le 25.09.2022)

Licence Creative Commons