À André Falconet, le 1er mars 1661
Note [9]

« tandis qu’il louait Regulus comme homme de bien, que pourtant Pline dans ses Lettres [livre i, lettre v, § 14] a appelé “ le plus nul des bipèdes ” ? “ La Fortune sans doute a craint nos lamentations, auxquelles nulle grande haine ne se pouvait comparer, etc. [Martial, Épigrammes, livre i, xii, vers 9‑10 ; v. note [2], lettre 617, pour le contexte de ces deux vers] ” ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 1er mars 1661. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0674&cln=9

(Consulté le 29.09.2021)

Licence Creative Commons