À André Falconet, le 18 mars 1661
Note [9]

« Il y en a certains qui augurent mal de votre polémarque Villeroy, comme ayant peu de pouvoir et de faveur auprès du roi, par suite de la recommandation vigoureuse et obstinée de ce fripon empourpré qui s’en est récemment allé dans le domaine des morts ; mais ce sont des rumeurs à supporter avec patience, aussi longtemps que toutes choses seront emplies de soupçons. »

Le polémarque était un commandant d’armée chez les Grecs. Villeroy avait les faveurs d’André Falconet (v. sa lettre datée du 15 mars) et Guy Patin voulait qu’il ne se fît pas trop d’illusions sur les chances que le maréchal avait de succéder à Mazarin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 18 mars 1661. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0683&cln=9

(Consulté le 29.11.2022)

Licence Creative Commons