Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (2) : sur la Manne
Note [9]

Ces deux références, comme dit la Bible au chapitre 16 de l’Exode (verset 15, v. supra note [7]), donnent deux mots hébreux, Man hu, signifiant « Qu’est-ce que cela ? », comme origines du mot manne :

  • Onomatographia, sive Descriptio nominum varii et peregrini idiomatis, quæ alicubi in Latina vulgata editione occurrunt. Opus ad intelligentiam sacrocum voluminum ultilissimum. Dividitur in duas partes. Prima pars continet nomina præcipua rerum veteris et novi Testamenti per ordinem alphabeticum digesta. Secunda verò nomina insignium personarum cum distinctione temporum, quibus personæ istæ floruerunt. Quæ omnia ita sunt disposita, ut tam linguarum periti, quàm expertes uberrimum fructum ad eruendum genuinum sacræ Scripturæ sensum capere possint. Auctore Ludovico Ballester Societats Iesu Valentino, quondam sacræ Scripturæ Professore in Collegio Valentino eiusdem Societatis. Accessit eiusdem Hierologia, sive Sermo sacer de substantia divina. Prodit nunc primum [Onomatographie, ou Définition des mots de langue diverse et étrangère qui se trouvent dans l’édition vulgate latine. Ouvrage très utile à la compréhension des volumes sacrés, divisé en deux parties. La première partie contient les principaux noms communs de l’Ancien et du Nouveau Testament réunis par ordre alphabétique ; la seconde, les noms de personnages remarquables avec la désignation des temps où ces personnages ont fleuri. Tout cela est disposé de sorte que tant ceux qui maîtrisent les langues que les autres puissent cueillir le très riche avantage de découvrir le sens authentique de l’Écriture Sainte. Par Luis Ballester de la Société de Jésus, natif de Valence (1544-1624), jadis professeur d’Écriture Sainte dans le Collège de la même Société à Valence. Avec l’Hérologie du même auteur, ou Sermon sacré sur la substance divine. Première édition] (Lyon, Horace Cardon, 1617, in‑4o, pages 269‑271) ;

  • Chronicon historiam catholicam complectens ab exordio mundi ad nativitatem D. N. Jesu Christi, et exinde ad annum a Christo nato lxxi. Edwardus Simson contexuit cum parasceve ad chronicon catholicum ; accessere tabulæ chronologicæ, stemmata quædam insigniora, successiones regum et catalogus Olympionicarum [Chronique couvrant l’histoire ecclésiastique depuis le commencement du monde jusqu’à la nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ, et ensuite jusqu’à l’an 71 après la naissance du Christ. Edward Simson (ou Simpson, 1578-1651, membre du Trinity College de Cambridge) l’a établie avec une préparation à la chronique catholique ; s’y ajoutent des tables chronologiques, des tables généalogiques très remarquables, les descendances des rois et le catalogue des vainqueurs olympiques] (Oxford, Thomas Robinson, 1652, in‑4o, première partie, année 2508, Exodus, page 43, bas de la première colonne).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (2) : sur la Manne. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8130&cln=9

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons