Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [9]

Une plume anonyme a très soigneusement caviardé (à l’aide de boucles serrées) son adjectif contre Jean Chartier, mais en laissant tout de même deviner le mot ridiculum [extravagant] (ici mis entre accolades).

Encore avocat à cette date, avant de devenir curé de Saint-Germain-le-Vieux (comme on verra plus bas dans ce chapitre), Simon iii Piètre (v. note [137], lettre 166), fils de Nicolas et frère de Jean, avait remplacé son oncle Philippe, frère de Simon ii et de Nicolas, alors malade et trop âgé pour défendre les intérêts de la Faculté devant le Parlement (v. note [36] des Affaires de l’Université dans les Commentaires de 1650‑1651).

V. note [9], lettre 279, pour le voyage de Mathieu i Molé à Poitiers en vue de rejoindre la cour qui s’y était établie pour s’éloigner du tumulte parisien et surveiller de plus près la Fronde que menaient les princes (Condé et son frère Conti) et leurs alliés à Bordeaux.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=9

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons