Annexe : Une lettre inédite de Guy Patin venue de Russie
Note [a]

Au verso de la lettre (portant les résidus d’un cachet) :

  • au milieu, de la plume de Guy Patin,

    Viro clarisismo
    D. Christiano Utenbogardo,
    Doctori Medico celeberrimo,
    Ultrajectum
    .
    [Au très distingué M. Christiaen Utenbogard, illustrissime docteur en médecine, à Utrecht.] ;

  • en haut, de la plume de Christiaen Utenbogard,

    Recepi 14 Mai 1652.
    Resp. 14 Junij 1652
    .
    [L’ai reçue le 14 mai 1652. {a} Y ai répondu le 14 juin 1652].


  1. Ou Patin a postdaté sa lettre (du 18 mai), ou Utenbogard a antidaté sa réception (le 14 mai). Après l’énigme calendaire sur la date où la lettre fut mise en vente à Paris, en voici donc une autre. Tout ce qu’on peut en dire de sûr est que Patin ne s’est pas mépris en écrivant que le 18 mai 1652 fut un samedi, ce qui rend plus vraisemblable une erreur d’Utenbogard. Il avait fallu au moins une semaine au porteur de la lettre pour aller de Paris à Leyde, chez Simon Moinet, puis de là à Utrecht (une soixantaine de kilomètres plus à l’est) ; mais elle avait pu ne pas quitter Paris le jour même où Patin l’avait écrite.

Nous avons aussi inséré cette lettre à sa place dans la série chronologique de la Correspondance, en date du 18 mai 1652.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une lettre inédite de Guy Patin venue de Russie. Note a

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8005&cln=a

(Consulté le 26.01.2020)

Licence Creative Commons