À André Falconet, le 5 novembre 1649, note 1.
Note [1]

« ne consommez que peu ou pas du tout de vin ; au lieu de cela, buvez beaucoup d’eau pour éteindre les ardeurs de l’estomac, du foie et des reins ; que votre exonération soit toujours fluide ; quatre fois par an, faites-vous saigner de la veine basilique ; {a} une fois par mois, nettoyez-vous le corps avec séné, casse et sirop de roses pâles ; usez aux mois d’été du bain d’eau tiède, et de lavements fréquents pendant toute l’année ; fuyez l’emploi des laitages et des diurétiques et pire, celui de toutes les eaux métalliques. »


  1. V. note [3], lettre 144.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 novembre 1649, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0206&cln=1

(Consulté le 22/06/2024)

Licence Creative Commons