À Johann Georg Volckamer, le 5 mars 1655
Note [1]

La seule édition que j’aie trouvée des Guerneri Rolfincii, Phil. ac Med. Doctor. et Prof. publici, Dissertationes Chimicæ sex de tartaro, sulphure, margaritis, perfectis metallis duobus auro et argento, antimonio, et imperfectis metallis duris duobus ferro et cupro [Six Thèses de chimie, de Werner Rolfinck, docteur et professeur public de philosophie et de médecine : du tartre ; du soufre ; des perles ; des deux métaux parfaits, l’or et l’argent ; de l’antimoine ; et des deux métaux durs et imparfaits, le fer et le cuivre] est plus tardive (Iéna, Krebsian, 1660, in‑4o) ; elle est dédiée à Johann Georg Volckamer.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 5 mars 1655. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1064&cln=1

(Consulté le 12.06.2021)

Licence Creative Commons