À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667, note 11.
Note [11]

V. note [1], lettre 900, pour le traité d’Adrusovo (30 janvier 1667) qui avait instauré une paix fragile entre les Polonais et les Russes. Instable et harcelée par les Turcs et les Tartares, l’Europe centrale restait en grande effervescence.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1456&cln=11

(Consulté le 22/07/2024)

Licence Creative Commons