À Hugues II de Salins, le 22 mai 1657, note 18.
Note [18]

« la bienheureuse nature expulsera l’arrière-faix qui est retenu ».

Guy Patin parlait de la délivrance, c’est-à-dire l’éjection de l’arrière-faix (v. note [2], lettre de François Rassyne, datée du 27 décembre 1656) qui, après la sortie (expulsion) de l’enfant, peut être retenu un certain temps dans l’utérus, et qu’il convient alors d’extraire.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 22 mai 1657, note 18.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0482&cln=18

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons