À André Falconet, le 13 juin 1664, note 3.
Note [3]

V. note [6], lettre 784. L’implication, directe ou indirecte (à l’aide de prête-nom), de la noblesse de robe dans les partis financiers expliquait en partie les réactions contre la Couronne. La première période de la Fronde (1648) en a donné le plus éclatant exemple.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 13 juin 1664, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0785&cln=3

(Consulté le 21/05/2024)

Licence Creative Commons