À André Falconet, le 31 janvier 1659
Note [33]

Le samedi 2 février, fête de la Purification de la Vierge Marie (ou Chandeleur, v. note [5] des Décrets et assemblées de 1650‑1651 dans les Commentaires de la Faculté de médecine de Paris), l’Université vint présenter le cierge au roi qui, après une harangue du recteur, Louis Rouillard, alla entendre la messe à l’Oratoire. Il se rendit ensuite à la chapelle de Bourbon pour présider, revêtu du grand collier de l’Ordre, à la procession dans la cour du Louvre. L’après-midi, Louis xiv entendit les vêpres aux Feuillants. Le lendemain, le roi dut assister à la messe dominicale de Saint-Germain-l’Auxerrois avec les autres paroissiens, dont Guy Patin et son jeune élève Noël Falconet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 31 janvier 1659. Note 33

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0554&cln=33

(Consulté le 15.06.2021)

Licence Creative Commons