À Christiaen Utenbogard, le 30 mai 1664, note 4.
Note [4]

Johann Elichmann, natif de Silésie vers 1600, a pratiqué la médecine à Leyde où il mourut en 1639. Sa maîtrise des langues du Proche-Orient, tout particulièrement du perse, lui a valu la profonde admiration de Claude i Saumaise.

Imprimer cette note
Citer cette note

x

Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 30 mai 1664, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1331&cln=4

(Consulté le 06/06/2023)

Licence Creative Commons