Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 12, note 5.
Note [5]

Argument des plus spécieux : le malade n’avait pas de symptômes digestifs ; la purge lui avait tout bonnement, et bien naturellement, déclenché une évacuation intestinale ; et Guy Patin s’imaginait que ces matières étaient l’« affreuse ordure » qui, par sympathie, provoquait la mélancolie du patient.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 12, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8142&cln=5

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons