À Charles Spon, le 25 novembre 1653
Note [61]

L’Esprit de Guy Patin (page 50) :

« On ne fait pas ici un grand cas de la Chiromancie de M. de La Chambre. L’auteur parle fort bien français ; mais outre la pureté du style, il n’y a guère que du babil : Vox, præterea nihil ; la voix, et rien autre chose, c’est le caractère du rossignol. Notre siècle ne laisse pas d’admirer ces bagatelles. Pour moi, je suis d’un goût particulier, et je ne m’en veux point de mal : il me faut des choses solides ; je laisse les belles paroles à qui ne désire que cela. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 novembre 1653. Note 61

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0332&cln=61

(Consulté le 18.09.2020)

Licence Creative Commons