À Claude II Belin, le 26 mai 1637, note 9.
Note [9]

« Qu’importe le graveur : quiconque aura vu tes livres aura connu ton image. »

Ces deux vers accompagnent le portrait de Jean Passerat, anno ætatis lxiiii [en sa 64e année d’âge], qui est imprimé au début du Recueil de ses œuvres poétiques (Paris, Claude Morel, 1606, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 26 mai 1637, note 9.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0034&cln=9

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons