Interne des Hôpitaux de Paris en 1890, Sabouraud suivit la même année le cours de bacteriologie de Roux à l’Institut Pasteur et sut appliquer les nouvelles methodes de microbiologie à l’etude des mycoses cutanées. Il decouvrit ainsi un milieu de culture des champignons qui porte son nom.

Specialiste des maladies du cuir chevelu, Sabouraud fut Directeur du laboratoire de l’Ecole des teigneux à l’Hôpital Saint-Louis.

De 1893 à 1932, il publia de nombreux travaux sur les dermatophyties (mycoses) et sur les maladies du cuir chevelu.

Sabouraud était egalement un peintre et un sculpteur de grand talent.


Retour