Biographies

Recherche d'un nom

Entrez les caractéristiques
de la personne recherchée

Le catalogue des biographies
de la BIU Santé est géré par
Jean-François Vincent.
Merci de nous signaler rapidement
toute erreur ou omission.

Retour

DAREMBERG (Charles Victor)

Naissance 17/04/1817 - Dijon (Côte d'Or) Décès 24/10/1872 - Mesnil Le Roy (Seine et Oise)
Historien de la médecine. Premier titulaire de la nouvelle chaire d'histoire de la médecine de la Faculté de médecine de Paris. Membre de l'Académie de médecine. Publie en 1870 une "Histoire des sciences médicales" (cote : 150057). L'Académie rachète sa bibliothèque riche de plus de 12000 ouvrages dont une centaine d'incunables.
Membre de l'Académie Nationale de Médecine

Références bibliographiques

Biographie :
- Union médicale. 1872. pp. 666-672 (cote : 90060)
- Gazette des hôpitaux. 1882. pp. 1185 (cote : 90130)
- Progrès médical. 1941. 13-14. p. 216 / 1942. 24. p. 422 (cote : 90170)
- Berliner Klin. Wochenschrift. 1872. p. 570 (cote : 90654)
- Dumaître (P.). - Un ami de Renan : Le Docteur Charles-Victor Daremberg. - (S.1) : s.n., 1989. - p.13-23. extrait de Clio medica, 20, 1985-1986. [cote : 156.766 Vol. 142(6)]
- Huguet (F.)- Les professeurs de la Faculté de médecine de Paris, dictionnaire biographique, 1794-1939.- Paris, 1991 (cote : 262917)

 

Il est mentionné sur l’Adressbuch der Deutschen in Paris von 1854, demeurant rue de Seine, 1. Il fut par ailleurs inscrit dans l’Almanach de Médecine de 1859, à la même adresse, rue de Seine, 1, recevant de 10 h. à 3 h.

En 1851 par contre, l’Almanach général de médecine pour la ville de Paris, de Domange-Hubert, précise rue d’Enfer, 53, 8 à 9 h. du matin, ajoutant Bibliothécaire de la bibliothèque Mazarine.

Par ailleurs, Charles-Victor Daremberg (1817-1872) est né à Dijon d’un père naturel, semble-t-il, qui fut un prince d’Aremberg, autrichien par sa famille. Il fit ses études de médecine à Dijon, puis Paris où il soutint sa thèse de doctorat le 20 Août 1841, traitant "de l’exposition des connaissances de Galien sur l’anatomie, la physiologie et la pathologie du système nerveux". Mais il n’a pas exercé très longtemps, ayant été toutefois médecin du bureau de bienfaisance et médecin inspecteur des écoles primaires du quartier Saint Jacques de 1842 à 1849. Il se tourna rapidement vers l’histoire de la médecine, qu’il enseigna au Collège de France comme chargé de cours en 1846, et professeur chargé du cours des Sciences Médicales en 1864. En Mai 1870, il fut nommé professeur d’Histoire de la Médecine à la Faculté. Ses écrits furent multiples.

Il fut aussi bibliothécaire de la bibliothèque Mazarine à partir de 1849, après avoir occupé le même poste à l’Académie de Médecine de 1846 à 1849.

Ses origines supposées ont justifié peut-être son inscription en 1854 sur la liste des praticiens qui soignaient des gens de langue allemande, qu’il pratiquait. Il a traduit en effet de l’allemand en français "l’histoire et critique des doctrines des maladies de la peau", publiée à Halle en 1844 par le Dr. J. Rosenbaum, Paris, 1845 (BIU Santé Médecine, en ligne).

Son fils Georges soutint sa thèse de doctorat en médecine en 1876 (BIU Santé Médecine Paris, 1876, n°292) et fut un praticien réputé. Il a rédigé un ouvrage intitulé "les grands médecins du XIXéme siècle", Paris, Masson, 1907, dans lequel il a cité notamment Virchow.

Références :  BLHA et Etudes Rénaniennes,n°75, 1er trimestre 1989, 13-23, BIU Santé Médecine 156766

Notice extraite de : Jean-Marie Mouthon. Un répertoire biographique des médecins de langue allemande à Paris au XIXe siècle. - Tome 2 de la thèse : Les médecins de langue allemande à Paris au XIXe siècle : 1803-1871. - Paris : Ecole pratique des hautes études, 2010.

Présentation du répertoire

Tous droits réservés. © Jean-Marie Mouthon 2010. jeanmarie@mouthon.com

 
Voir aussi, dans la bibliothèque Medic@
Il existe en outre un Dossier biographique (ou portrait) consultable à la Bibliothèque de l'Académie nationale de Médecine