L. 87.  >
À Claude II Belin, le 12 juillet 1643

Monsieur, [a][1]

Je viens d’apprendre la mort de la pauvre Mme Langlois, [2] dont je suis bien marri. [3] Je lui souhaite plus de repos en l’autre vie qu’elle ne s’en est donné en celle-ci, et comme je crois qu’elle aura. Je pense qu’elle est cause de sa perte par l’inquiétude de son esprit. Pour ce que je l’ai vue ici, je vous prie de n’en point parler : elle ne me doit rien, il n’a tenu qu’à moi de prendre de son argent puisqu’elle a eu le soin de m’en envoyer. Je voudrais que pour plus grande somme, la pauvre femme fût au monde et à son aise ; car elle avait trois pièces bien engagées, savoir son foie, son poumon et sa tête. Thionville [4] est assiégée, mais la prise en est fort incertaine. [1] Chose certaine que le P. Caussin [5] est de retour, [2] je le sais d’homme qui l’a vu et qui a parlé à lui. La bibliothèque [6] de M. de Cordes [7] n’est guère propre à un médecin car c’est de son métier dont il y a le moins de livres. J’ai vu monsieur votre fils, [8] je vous conseille, sauf néanmoins votre meilleur avis, de le faire médecin ; c’est à quoi il est le plus propre et j’espère qu’il y réussira. Vous jugerez vous-même de sa disposition quand vous le verrez ces vacances[3] Je vous baise très humblement les mains et suis, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.

Patin.

De Paris, ce 12e de juillet 1643.

Il n’y a ici rien de nouveau, sinon que M. de Nemours [9] a épousé Mlle de Vendôme, [10] laquelle a six ans plus que lui. [4] M. de Guise [11] est ici de retour. Rien autre chose, mais plura imminent[5] Je baise les mains à Mme Belin et à Messieurs vos frères, avec votre permission.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Claude II Belin à Guy Patin, le 12 juillet 1643.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0087
(Consulté le 02.07.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.