À Claude II Belin, le 24 avril 1638

Note [2]

Le maréchal de Châtillon marchait sur la Flandre dans l’intention de prendre de Saint-Omer (v. note [8], lettre 55). Le siège allait commencer le 26 mai, mais l’arrivée de l’armée espagnole, sous les ordres du prince Thomas et de Piccolomini, força le maréchal à battre en retraite le 15 juillet. Le 14 septembre, l’armée française, sous La Force et Châtillon, obtenait sa revanche en prenant le Catelet aux Espagnols (Montglat, Mémoires, page 69) :

« Durant ce siège, le maréchal de Châtillon eut ordre de laisser le commandement de l’armée au maréchal de La Force et de se retirer en sa maison de Châtillon-sur-Loing. La lettre du roi portait qu’il ne pouvait ôter de son esprit le mauvais succès du siège de Saint-Omer, duquel il lui attribuait la faute. »


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 24 avril 1638, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0040&cln=2

(Consulté le 20/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.