À Charles Spon, le 6 janvier 1654

Note [72]

« selon la manière qu’on a de parler à la cour ». V. note [4], lettre 326, pour le mariage du prince de Conti avec Anne-Marie Martinozzi ; contrairement à la volonté de son père, le duc d’Épernon, le comte de Candale n’épousa aucune des nièces de Mazarin et mourut sans alliance en 1658.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 6 janvier 1654, note 72.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=72
(Consulté le 08.08.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.