À Charles Spon, le 17 juillet 1657

Note [25]

« C’est un peuple de comédiens » (Juvénal, Satire iii, vers 100).

Étienne Pasquier (Les Recherches de la France, livre ix, chapitre xxx, Collège et Confrérie de chirurgiens en la ville, prévôté et vicomté de Paris, colonnes 958‑962 du tome i des Œuvres publiées en 1723, v. note [16], lettre 151) s’est penché sur l’origine, aux xiiie s. et xive s., de la querelle des médecins contre les chirurgiens de Paris.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 17 juillet 1657, note 25.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0487&cln=25
(Consulté le 08.12.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.