À André Falconet, le 5 mars 1660

Note [1]

« le meilleur des hommes de bien. » Probable allusion aux Poèmes de Catulle, xlix, à Cicéron (vers 1‑7) :

Dissertissime Romuli nepotum,
quot sunt quotque fuere, Marce Tulli,
quotque post aliis erunt in annis,
gratias tibi maximas Catullus
agit pessimus omnium poeta,
tanto pessimus omnium poeta,
quanto tu optimus omnium patronus
.

[Ô Marcus Tullius, {a} toi le plus éloquent des fils de Romulus, {b} qui sont, qui furent et qui seront plus tard dans les siècles, reçois les mille actions de grâces de Catulle, le plus mauvais de tous les poètes : oui, de ce Catulle qui est autant le pire de tous les poètes que tu es le meilleur de tous les avocats].


  1. Cicéron.

  2. Des Romains.

L’expression exacte se trouve dans les deux derniers vers du poème lxiii des Épigrammes de jeunesse de Marc-Antoine Muret :

Tanto ut sim ipse miserrimus malorum,
Quanto tu unus es optimus optimorum
.

[Autant je suis le plus misérable des méchants, autant tu es le meilleur des hommes de bien].


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 mars 1660, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0595&cln=1

(Consulté le 23/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.