À André Falconet, le 29 mars 1661

Note [7]

Louis Quatrehommes était conseiller et doyen de la Cour des aides. Henri Pussort (1615-1697), conseiller d’État en 1641, était frère de Marie, la mère de Jean-Baptiste Colbert. Il partagea la haine de son neveu contre Nicolas Fouquet, dont il fut un des juges les plus passionnés. Il devint ensuite membre du Conseil des finances et fut un des principaux rédacteurs des ordonnances de 1667 et 1670 pour la réformation de la justice et l’abréviation des procès (G.D.U. xixe s.).

Saint-Simon en a laissé un portrait (Mémoire, tome i, page 357) :

« M. Colbert l’avait fait ce qu’il était ; son mérite l’avait bien soutenu. […] Et fut toute sa vie le dictateur et pour ainsi dire, l’arbitre et le maître de toute cette famille si unie. Il n’avait jamais été marié, était fort riche et fort avare, chagrin, difficile, glorieux, avec une mine de chat fâché qui annonçait tout ce qu’il était, et dont l’austérité faisait peur et souvent beaucoup de mal, avec une malignité qui lui était naturelle ; parmi tout cela, beaucoup de probité, une grande capacité, beaucoup de lumières, extrêmement laborieux et toujours à la tête de toutes les grandes commissions du Conseil et de toutes les affaires importantes du royaume. C’était un grand homme sec, d’aucune société, de dur et de difficile accès, un fagot d’épines, sans amusement et sans délassement aucun, qui voulait être maître partout, et qui l’était parce qu’il se faisait craindre, qui était dangereux et insolent, et qui fut fort peu regretté. »

Bouvot (prénom inconnu), fils de Claude, trésorier de France en Picardie et secrétaire du roi en 1608, était frère de François Bouvot, conseiller clerc au Parlement de Paris (Popoff, no 736).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 29 mars 1661, note 7.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0685&cln=7
(Consulté le 18.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.