À André Falconet, le 3 juin 1661

Note [23]

Les Déboires de Carolus et a suite des lettres font bien comprendre que le véritable motif des soupçons des libraires à l’encontre de Guy Patin ne tenait pas à la religion, mais à l’implication active du médecin et de son fils Charles dans l’importation et le trafic clandestins de livres interdits ou contrefaits.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 juin 1661, note 23.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0701&cln=23

(Consulté le 24/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.