À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657

Note [t]

ms BIU Santé 2007, fo 52 vo.

^ Plura quæ scribam impræsentiarum non suppetunt : hîc itaque desino.
Vale et me ama, Vir Clarissime, tui amantissimum.

Tuus ex animo Guido Patin.

Parisijs, die Veneris,
9. Febr. 1657.

^ Hîc habemus Selecta Medica Cl. Viri, et Amici nostri, D. Vander
Linden : quem Te vidisse non dubito : liber est optimi commatis, et
de meliore nota : nec enim aliorum more nugatur, nec ineptit : quem
etiam ideo cariorem habeo, quo cum laude Tui meminerit, imò et mei,
qui nullum adhuc tale Elogium promerui. Plura quæ, etc.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657, note t.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1107&cln=t
(Consulté le 01.03.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.