À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667

Note [2]

« d’un pied heureux », Horace (Épîtres, livre ii, ii, vers 37‑38) :

I, bone, quo virtus tua te vocat, i pede fausto,
grandia laturus meritorum præmia. Quid stas ?

[Va, mon brave, où ta vertu t’appelle, va chercher, d’un pied heureux, les riches récompenses de tes mérites ! Qu’attends-tu ?]

Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1456&cln=2

(Consulté le 27/02/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.