Annexe : Thomas Diafoirus et sa thèse

Note [13]

Ixions (Ixiones) est un curieux emprunt à Aristote (Poétique, chapitre xviii) : « il y a quatre caractères de tragédie : […] la tragédie pathétique, comme les Ajax et les Ixions » ; pour dire qu’on a écrit beaucoup de pièces au sujet d’Ajax et d’Ixion. Ixion, roi mythique des Lapithes, fut l’insolent amoureux de Junon ; Jupiter le précipita d’un coup de foudre dans le fleuve Tartare et ordonna à Mercure d’aller l’attacher à une roue environnée de serpents, qui devait tourner sans relâche.

C’était vraiment pousser très loin la phobie du mouvement circulaire.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Thomas Diafoirus et sa thèse, note 13.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8009&cln=13
(Consulté le 21.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.