Annexe : Déboires de Carolus

Note [63]

Lucii Antistii Constantis de Iure ecclesiasticorum liber singularis. Quo docetur : quodcumque divini humanique iuris ecclesiasticis tribuitur, vel ipsi sibi tribuunt, hoc, aut falso impieque illis tribui, aut non aliunde, quam a suis, hoc est, eius reipublicæ sive civitatis Prodiis, in qua sunt constituti, accepisse.

[Livre unique de Lucius Antistius Constans {a} sur le droit des ecclésiastiques. Où est enseigné : tout ce qu’on attribue de droit divin et humain aux ecclésiastiques, ou ce qu’ils s’en attribuent eux-mêmes, ce qui leur a été attribué soit à tort et de manière impie, soit pas autrement que par les leurs, c’est-à-dire qu’ils les ont reçus des Gouverneurs de la république ou de la cité, où ils ont été établis]. {b}


  1. Pseudonyme que nul n’est encore parvenu à identifier ; Pierre Bayle a suspecté le philosophe Baruch Spinoza, mais sans preuve solide.

  2. Alethopolis, Cajus Valerius Pennatus, 1665, in‑8o de 162 pages.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 63.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=63

(Consulté le 13/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.