Collèges de Paris
La cinquantaine des collèges parisiens, à l’exception de celui de Clermont (aujourd’hui Louis-le-Grand) qui appartenait aux jésuites, dépendaient de l’Université et de la Faculté des arts, ou Collège des Quatre-Nations (France, Picardie, Normandie et Allemagne). La plupart ne servaient qu’à loger les étudiants. Ceux qui enseignaient aussi s’appelaient collèges de plein exercice ; ils étaient au nombre de neuf : Navarre (ancienne école polytechnique), la Marche (un peu plus bas que Navarre dans la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève), Cardinal Le Moine, Beauvais (ou Presles-Beauvais), Montaigu, Grassins, Lisieux, Plessis, Harcourt (aujourd’hui lycée Saint-Louis). Il y avait aussi Sainte-Barbe, situé derrière Montaigu, où régentaient neuf professeurs d’humanités, un de grec et quatre de philosophie. Initialement collège de plein exercice, la Sorbonne était devenue le siège des facultés de théologie et de droit canonique.

De la sixième à la rhétorique (première), les études portaient sur la grammaire latine et l’explication des auteurs latins ; en seconde et en rhétorique on étudiait le grec, mais fort incomplètement au xviie s. (contrairement au xvie s.). Le cours de philosophie durait deux ans. L’examen de maîtrise ès arts avait lieu en août à la fin de la seconde année de philosophie.