L. latine 177.  >
À Werner Rolfinck,
le 8 février 1662

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 126 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Werner Rolfinck, docteur en médecine et professeur de l’Université d’Iéna, à Iéna.

Très distingué Monsieur, [a][1]

L’élégante lettre que j’ai reçue de vous me rend beaucoup plus heureux que je n’étais auparavant : elle m’a tout à fait égayé l’esprit, et même ce petit corps qui n’est pas encore entièrement remis de sa maladie. [2] Je vous en adresse mes plus grands remerciements ; j’en dois aussi au très éminent M. Johann Georg Volckamer, le meilleur et le plus amical de tous les hommes. [3] Je me réjouis de tout cœur que vous ayez voulu trouver agréables les deux opuscules anatomiques que je vous ai envoyés ; [1] et je me réjouirais même plus si vous aviez besoin que je vous en envoie d’autres de plus grand prix, ce que je ferais certainement avec grand plaisir et très volontiers. Je vous remercie de toutes mes forces pour vos petites thèses que je n’ai pas encore reçues. [2] Je ne sais absolument pas qui est ce Ransay, étant donné que nul ne m’en a jamais rien dit du tout. S’il y a quelque chose en notre ville, qui est la plus peuplée de toutes, et même en tout le royaume de France, qui satisfasse vos besoins ou vos travaux, faites-le-moi savoir pour que je vous l’envoie ; vous comprendrez ainsi quel grand cas je fais de vous et combien je vous estime, ainsi que tota Gens Germanica qui est véritablement germana [3] entre et parmi les gens savants, débordante de bonne foi et de libérale érudition. Outre cela, je n’ai rien à vous offrir, hormis moi-même, qui me dévoue entièrement à vous, étant donné que je suis en toute sincérité votre

Guy Patin, docteur en médecine de Paris et professeur royal.

De Paris, le 8e de février 1662.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Werner Rolfinck, le 8 février 1662

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1210

(Consulté le 21.01.2021)