L. latine 203.  >
À Willem Canter,
le 11 juillet 1662

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 111 ro | LAT | IMG]

Au très distingué Willem Canter, docteur en médecine à Utrecht.

Très distingué Monsieur, [a][1]

Votre lettre m’a été fort agréable. Je promets que je prendrai soin de votre compatriote chirurgien que vous me recommandez. J’irai donc le voir chez l’hôte qui le loge dans le faubourg Saint-Germain. [2][3] Assurez bien son père, qui est natif de France, que si je puis contribuer à l’instruction et à l’éducation de son fils, je le ferai très volontiers. [1] Je n’oserais pas promettre mon Liber practicus ou Particularis medendi Methodus[2][4] car le loisir me manque de toute part. Depuis le moment où vous avez quitté la France, j’ai été fait doyen de la Faculté, [5] j’ai déménagé de ma maison trop petite dans une plus grande, [6] et après le décès du très distingué M. Jean Riolan, [7] sur la volonté du souverain, [8] j’ai été fait professeur royal ; [9][10] ce qui a fait que je dois enseigner publiquement dans le Collège royal de Cambrai avec très grand concours d’auditeurs, tel que je n’aurais jamais pu le croire. [11][12] Après de tels empêchements, quantité d’autres viendront peut-être, ut labor laborem et vara vibiam sequitur[3][13] Je publierai pourtant quelque livre dans les quelques prochaines années si Dieu m’accorde de vivre et d’avoir du loisir ; mais en attendant, vous, très distingué Monsieur, vivez et portez-vous bien, et continuez de nous aimer.

De Paris, le 11e de juillet 1662.

Votre Guy Patin de tout cœur. [4]


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Willem Canter, le 11 juillet 1662

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1236

(Consulté le 05.12.2019)