L. latine 470.  >
À Werner Rolfinck,
le 28 février 1669

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 229 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Werner Rolfinck, docteur en médecine, à Iéna.

Très distingué Monsieur, [a][1]

Votre lettre m’a fort agréablement appris que vous êtes en vie et persistez sans faillir dans votre amour pour nous : Fidelis amicus medicamentum vitæ[1][2] Le présent que vous avez reçu de moi est si modeste qu’il ne me paraît nullement mériter vos remerciements : mes petits cadeaux en papier ne sont pas d’un prix qui doive à ce point susciter votre bienveillante reconnaissance. J’ai mis au jour l’Apologia pro Galeno du très distingué Caspar Hofmann, qui fut jadis votre ami et le mien ; [3][4] j’en ai envoyé quelques exemplaires à Nuremberg, au très distingué Volckamer, [5] qui vous en fera parvenir un, et un autre à votre très savant collègue, le très distingué M. Johan Theodor Schenck, [6] que je salue. [2] Pour cette Chirurgie en français de Paul Éginète, [7]traduite par Jacques Daléchamps, médecin de Lyon, [8] et avec les commentaires de Simon Piètre, très savant docteur de Paris, [9] je vous la promets : elle a en effet été réimprimée il y a quelques mois et je l’enverrai à M. Volckamer à la première occasion. [3] Portez-vous bien, très distingué Monsieur, et continuez d’aimer celui qui vous souhaite toutes sortes de félicités.

De Paris, le 28e de février 1669.

G.P.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Werner Rolfinck, le 28 février 1669

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1502

(Consulté le 03.04.2020)