L. reçue 41.  >
De François-Philippe Boullanger,
le 29 août 1654

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

À Amiens, ce 29e août 1654.

Monsieur, [a][1][2]

Je n’ose pas, sans beaucoup de confusion, < vous dire > que je me sens obligé, tout au commencement de ma lettre, de vous demander pardon de mes importunités, puisque je vois qu’elle croît dans la suite et qu’elle n’est remplie que de prières très humbles qui ne seraient jamais reçues, si je ne connaissais l’inclination que vous avez à l’honneur de la profession, qui paraît tellement dans tout le cours de votre vie que vous n’avez laissé échapper aucune occasion sans la ménager à l’avantage de la médecine ; et comme j’en ai eu des marques très sensibles dans notre affaire contre le Sr de Bourlène, je crois que suivant votre naturel et vos maximes vous agréerez que vous supplie très humblement, Monsieur, d’assister le Sr Le Cointe, l’un des plus habiles chirurgiens du pays et le doyen de sa Compagnie, [3] dans un affaire qu’ils ont au Grand Conseil contre le lieutenant du premier barbier du roi, dit Boudet, [4][5] où nous sommes intervenants, de vos bons avis et crédit. [1] Je suis assuré que je ne serai pas refusé puisque j’en supplie le plus affectionné au bien public et à la gloire de la médecine, dont la chirurgie fait partie, qu’il y ait au monde ; et qu’en me comblant de bienfaits, vous m’accorderez en outre la qualité de,

Monsieur,

votre très humble très obéissant serviteur,

Boullanger.

Je vous envoie trois thèses de défunt M. Roussel, docteur en médecine en l’Université de Paris ; [2] de plus, les deux petits livres de controverse pour quelques airements durant la peste. [3][6]

Avec votre permission, Messieurs vos enfants trouveront ici mes très humbles respects et devoirs.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De François-Philippe Boullanger, le 29 août 1654

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9041

(Consulté le 17.10.2019)