À Johannes Antonides Vander Linden, le 2 juillet 1656, note t.
Transcription

Ms BIU Santé no 2007, fo 42 vo.

temerario juveni, et pernicioso Nóvatori Pecqueto, canum exenteratori
et evisceratori, et duobus Pecquetianis fautoribus, Mentello et Pecqueto Mersenno,
hominibus insulsissimis, 1 silentium imposuit. Quid habet novi quæ apud
vos elaboratur nova editio Fernelij nostri cum Commentarijs, ut audivi, Heurnij
vestratis ? sed cujus ? an Io. an Othonis filij ? D. Renatus Moreau
Te salutat : ut et Ego, qui sum

Tuus ex animo Guido Patin.

Parisijs, 2. Iulij, 1656.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 2 juillet 1656, note t.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1083&cln=t

(Consulté le 15/06/2024)

Licence Creative Commons