À André Falconet, le 1er février 1650
Note [1]

Cette courte lettre à André Falconet a été datée du [mardi] 1er mars 1650 dans les éditions Du Four, Bulderen et Reveillé-Parise, sans prendre garde qu’alors le « 18e du [mois] passé », (c’est-à-dire de février) aurait dû être un vendredi, et non un mardi. Son contenu est tout entier consacré à l’arrestation des princes, qui datait en effet du mardi 18 janvier 1650. Il convient donc de dater la présente lettre du mardi 1er février et d’admettre que la lettre du mardi 18 janvier n’est pas parvenue jusqu’à nous.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 1er février 1650. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0215&cln=1

(Consulté le 23.09.2021)

Licence Creative Commons