À Charles Spon, le 3 novembre 1651, note 1.
Note [1]

« rien n’est pourtant aussi incertain. »

La lettre du 17 octobre à Charles Spon est perdue. V. note [3], lettre 269, pour la tentative de conciliation avec Condé menée par le duc d’Orléans et pour le nouveau voyage du roi en direction du sud-ouest. Leurs Majestés étaient revenues de Bordeaux le 15 novembre 1650 et étaient reparties, mais cette fois sans Mazarin (en exil à Brühl), pour Poitiers le 27 septembre 1651. Elles allaient quitter Bourges le 25 octobre pour arriver à Poitiers le 31 octobre en passant par Issoudun, Châteauroux, Buzançais, Le Blanc et Chauvigny.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 novembre 1651, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0270&cln=1

(Consulté le 13/04/2024)

Licence Creative Commons