À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 octobre 1657, note 1.
Note [1]

« sur la nécessité de déterrer Antigone : Ô très éminent Bignon, ô excellents Dupuy, puisse Dieu me donner le pouvoir de vous déterrer ! » : v. note [3], lettre 905, pour cet emprunt à Juste Lipse et son explication.

Jérôme i Bignon avait été maître de la bibliothèque royale de 1642 à 1656 ; les deux frères Dupuy en avaient successivement été gardes : Pierre de 1645 à 1651, et Jacques de 1651 à 1656. Guy Patin déplorait de ne plus disposer de leur précieux intermédiaire pour aider aux recherches de Johannes Antonides Vander Linden (v. infra note [3]).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 octobre 1657, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1125&cln=1

(Consulté le 25/02/2024)

Licence Creative Commons