À Johannes Antonides Vander Linden, le 8 mai 1659
Note [1]

Ni la suite de cette lettre, ni le contenu des suivantes ne permettent d’identifier la maladie qui affectait alors Johannes Vander Linden. Guy Patin allait lui recommander son ordonnance quasi universelle.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 8 mai 1659. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1156&cln=1

(Consulté le 17.11.2019)

Licence Creative Commons