À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 mars 1662, note 1.
Note [1]

Apparition tout à fait impromptue, unique dans la Correspondance, d’un personnage énigmatique sur qui Johannes Antonides Vander Linden avait interrogé Guy Patin : en 1652, un dénommé Charles Le Gendre, seigneur de La Faye, avait bien acheté la seigneurie et le château de Saint-Aubin-sur-Loire (Saône-et-Loire), et épousé une Marie Du Buisson, fille d’André, seigneur de Beauregard ; mais il peut s’agir d’une coïncidence fortuite, car D’Hozier, dans son article Seigneurs de S. Aubin (Armorial général de la France, registre premier, première partie, Paris, Firmin Didot, 1738, in‑4o, page 259) ne cite de prénommé Louis ni dans leur ascendance, ni dans leur descendance.

V. note [1], lettre latine 173, pour Julien Piètre.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 mars 1662, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1219&cln=1

(Consulté le 23/06/2024)

Licence Creative Commons