À Claude II Belin, le 8 août 1644
Note [10]

« Il en ressort clairement qu’il faut exécrer ce peuple de Loyola comme le plus capable de haine, et le plus avide et le plus convoiteux de vengeance. Puissent les dieux nous ménager des jours meilleurs ! [v. note [5], lettre 33] ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 8 août 1644. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0108&cln=10

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons