À Charles Spon, le 22 décembre 1651, note 10.
Note [10]

Démolie en 1807, l’église Saint-André-des-Arts se trouvait sur l’actuelle place de même nom, dans le vie arrondissement de Paris. La cure de Saint-André-des-Arts était un bénéfice dont l’attribution dépendait de l’Université de Paris (v. note [17] des Affaires de l’Université en 1651‑1652 dans les Commentaires de la Faculté de médecine).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 décembre 1651, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0277&cln=10

(Consulté le 22/02/2024)

Licence Creative Commons