À Charles Spon, le 10 juin 1653
Note [10]

Au Palais, on appelait le pilier des consultations « le premier pilier de la grande salle où se rangent les anciens avocats consultants. Il faut aller au pilier, il faut consulter le pilier ; c’est l’avis du pilier pour dire c’est l’avis des anciens avocats » (Furetière).

Charles Feramus n’a guère laissé de trace dans les biographies ; il appartenait à l’Académie putéane des frères Dupuy, et René Pintard l’a rattaché au cercle de ses libertins érudits (v. note [9], lettre 60).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 juin 1653. Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0317&cln=10

(Consulté le 19.08.2022)

Licence Creative Commons