À Charles Spon, le 9 octobre 1654
Note [10]

Philippe-Julien Mancini (Rome 1641-1707), cinquième des dix enfants de Geronima Mazzarina et de Michele Lorenzo Mancini, était arrivé en France en mars 1653 avec sa mère, ses deux sœurs, Hortense et Marie, sa cousine et sa tante Martinozzi, Laure et sa mère. Des frasques de jeunesse et un libertinage trop avancé en matière de religion lui valurent l’antipathie de son oncle Mazarin, qui lui acheta quand même le duché de Nevers tombé en quenouille. Philippe Julien obtint en 1676 des lettres de Louis xiv lui confirmant la duché-pairie de Nivernais, auquel le Donziais avait été incorporé. Il épousa Diane-Gabrielle de Damas-Thianges, nièce de Mme de Montespan (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 octobre 1654. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0372&cln=10

(Consulté le 15.09.2019)

Licence Creative Commons